Franck Chevallier

Frank Chevallier né en 1968 à Besançon, a toujours évolué au contact du graphisme.Dès son plus jeune âge, il coloriait les paysages urbains de sa grand-mère. De cette occupation quotidienne de jeunesse, il en fera son métier de dessinateur en Architecture. C'est dans cette univers qu'il assimile les modes de vie de ses congénères, leurs habitudes, leurs qualités et ce qu'il décelait comme des défauts. Le jeune homme s’aperçoit très vite que le monde qui nous est offert est bien différent de ce milieu qu'il a connu dans ses jeunes années. Il exprime ses premiers regrets au travers d'une série de peintures sur le thème des Indiens d'Amérique vivant au siècle dernier intitulée: "Sur la trace des Humains. Cette première démarche artistique exposée exclusivement dans l'Est de la France il y a une vingtaine d'année, confrontait le mode de vie de ces "hommes au cœur pur" à notre société moderne basée sur l'économie et l’expansionnisme. Cette collection fut arrêtée volontairement par l'artiste, quand le chemin qu'elle empruntait devenait alors contraire au message que le peintre voulait transmettre: L'harmonie, entre la vie et les Hommes et le respect du milieu. Cette première expérience lui permit néanmoins d'acquérir une technique picturale où ses toiles rayonnent sous une lumière que l'artiste apprivoise d'un façon quasi naturelle au travers de couleurs de plus en plus intenses et modernes, tout en gardant une représentation figurative classique. Le travail que cet autodidacte fidèle nous propose aujourd'hui reste dans la logique de sa démarche initiale. Les corps des premiers hommes sont remplacés par des objets de la vie mis en scène comme dans ce que le genre artistique appelle "la nature morte". Une évidente logique née de l'observation de notre Société. Cependant, loin d'être morte, si peu que le néophyte  fasse abstraction de ce que nous renvoie l'image simpliste du tableau. La "nature morte" s'exprime alors tel un portrait rempli de vie au travers de la couleur effleurée par la lumière qui lui donne corps et volume. L'objet prend une dimension identitaire symbolique où chacun peut se retrouver ou reconnaître son voisin. La rigoureuse composition, formant un ensemble de plusieurs identités, semblable à notre société, nous renvoie vers notre passé, et nous confronte à notre futur, nous public en suspension dans le temps présent, à l'image d'une entité aux individus virtuels qui s'interrogent. Qui sommes nous? D'où venons nous? Où allons nous? N'est ce pas là l'une de nos principales préoccupations. Au delà de l'esthétique de l'icone, les couleurs posées côte à côte se complètent, dialoguent et vibrent entres elles, invitant le spectateur à la réflexion sur soi, à la critique, et à l'ouverture vers l'autre, De cette dimension, accentuée par l'absence volontaire de cadre, se dégage une grande liberté d'expression picturale où les maîtres mots: Identité, Echange, Liberté et Partage restent présents. Peut être y trouverz-vous certaines réponses... En savoir plus sur les oeuvres de Franck Chevallier --> ICI
Pensez... à partager !